Qu’y a-t-il dans mes produits de beauté ?

Vous vous êtes sans doute déjà posé la question qu’y a-t-il dans mes produits de beauté ? Comment décrypter simplement une étiquette ? Eh oui bonne nouvelle, pas besoin d’avoir eu 20 au bac de physique-chimie pour y arriver !

Malheureusement trop peu de personnes savent le faire, laissant ainsi le champ libre à l’Oréal, Nivea et autres, pour nous faire étaler n’importe quoi. Et comme vous méritez mieux que ça, nous allons apprendre à ne plus se faire avoir.

Le plus simple quand on ne sait pas trop comment s’y retrouver, c’est déjà de regarder s’il y a un label. Ils garantissent la présence de produits actifs tels que des huiles végétales, eaux florales ou des extraits végétaux à contrario des huiles minérales, silicones ou autres ingrédients de synthèse, qui ont une fâcheuse tendance à boucher les pores de la peau et être irritants. Au pire un produit labelisé bio ne sera pas efficace sur toi mais il ne sera jamais dangereux pour ta santé.

Qu’y a-t-il dans mes produits de beauté ?

Les labels

Cosmebio

Le label COSMEBIO est le plus reconnu en France. C’est avant tout une association dont il faut être membre afin d’afficher le label sur son produit. La formule doit être certifiée par ECOCERT.

Nature et Progrès

Le logo « Nature et Progrès » est une mention qui s’obtient après validation par une association de professionnels. Le cahier des charges imposé est très exigeant, c’est un des labels les plus stricts. Tous les ingrédients doivent être issus de l’agriculture biologique, aucun ingrédient de synthèse n’est autorisé. Quelques conservateurs écologiques sont autorisés. Pas d’huile de palme. L’emballage du produit se doit d’être recyclable ou biodégradable

Slow Cosmétique

La mention « Slow Cosmétique » s’obtient après validation de la formule, du prix, du discours marketing (la marque ne pourra pas dire qu’une crème vous fait rajeunir de 20ans !), de l’emballage et de l’éthique de la marque. Le produit doit être sain, naturel, non toxique pour la peau et la planète. C’est notre label préféré !

Ecocert

Le label ECOCERT figure parmi les plus connus. Il garantit l’absence d’OGM, de nanoparticules, de produits de synthèse dangereux pour la santé et l’environnement. 95% minimum des ingrédients doivent être d’origine naturelle, 95% minimum des ingrédients végétaux doivent être issus de l’agriculture biologique. L’emballage du produit se doit d’être recyclable ou biodégradable.

De manière générale un maximum d’ingrédients doit être issu de l’agriculture biologique et les procédés de fabrication doivent être les plus écologiques possibles. Sur les produits étrangers on retrouve aussi :

Voici un tableau récapitulatif proposé par l’ADME (Agence de l’Environnement et de la maîtrise de l’énergie) :

Ce qu’il faut retenir :

♥   La présence d’un des labels ci-dessus garantit l’absence de produits synthétiques d’origine pétrochimique tels que parabens, silicones, PEG, colorants ou parfums de synthèse.

   Les tests sur les animaux sont également interdits.

   Seul la présence d’un label garantit un produit vraiment naturel et écologique. Le texte sur l’emballage, tel que la présence des mots « naturel » ou « bio », n’est pas suffisant voire trompeur ou mensongé. 

 

La liste des ingrédients INCI

Un label bio c’est super mais « pas de label » ne veut pas forcément dire « mauvais produit » ! Parfois, certains fabricants n’ont pas de labels pour des raisons financières ou autres, mais vendent des produits qui sont de très bonne qualité. Dans ce cas là il faut se référer à la liste des ingrédients.

Cette fameuse liste des ingrédients est appelé liste INCI «International Nomenclature of Cosmetic Ingredients». Elle est obligatoirement inscrite quelque part sur le produit ou l’emballage alors n’hésite pas à le retourner dans tous les sens, parfois elle est bien cachée.

La liste INCI affiche les ingrédients dans l’ordre décroissant en quantité. Le premier ingrédient est donc le plus présent en % dans la formule.

Les ingrédients sont inscrits en termes latins, anglais ou scientifiques, ayant ainsi une portée internationale.

En dessous de 1% en quantité présente, l’ordre d’affichage est libre. Ainsi un principe actif revendiqué sur l’emballage peut apparaître plus tôt, dosé à 0,1% par exemple, qu’un conservateur dosé à 0,9%.
Les composés potentiellement allergènes apparaissent à la fin de la liste en italique : linalol, geraniol, limonene etc. Ce sont des molécules actives que l’on retrouve dans les huiles essentielles par exemple.

Les outils pratiques

Rassurez-vous il ne s’agit pas d’apprendre par coeur les noms de tous les ingrédients cosmétique. Les 5 premiers ingrédients de la liste représentent environ 70% de la formule. Ils permettent de se rendre compte très rapidement de la qualité du produit. S’ils te conviennent tu peux étudier le reste de la formule. Il existe des outils très pratiques renseiga sur l’origine naturelle ou synthétique d’un ingrédient :

♥  Un petit flyer qui résume ce qu’il faut savoir:

♥  Les sites internet la vérité sur les cosmétiques et l’obervatoire des cosmétiques où tu peux t’informer sur un ingrédient en particulier.

♥  Et enfin, peut être le plus pratique, une application Clean Beauty, qui te permet de décrypter l’étiquette d’un cosmétique et possède un glossaire pour rechercher par ingrédient.

Vous voilà maintenant paré à trouver LA perle rare aussi efficace que bon pour vous et la planète !

Prenez soin de VOUS,

SoNelia de Quillaja🌹

Partager ceci :

Laisser un commentaire

Rechercher :
Nos lignes de soins
Newsletter

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner ou abonner un(e) ami(e) à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Twitter
Share the joy